Pauline Bigot

Après une formation au Conservatoire de La Rochelle, elle rentre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 2007. Elle y danse notamment des pièces de Serge Ricci, d’Angelin Preljocaj, d’Emanuel Gat, de Yuval Pick ou encore d’Alain Platel.

Depuis 2011, elle prend part aux projets de créations de Jean-Christophe Boclé (Chopin Materials, Céleste/Terrestre, Coltrane Formes, D&Pli). En 2013, elle rejoint la compagnie de Xavier Lot (Opus 13, Les Entropiques, Médestale) ainsi que celle d’Arthur Perole (Scarlett, Rock’n Chair). En 2018, elle rencontre Claire Durand-Drouhin (Portrait de groupe avec Femmes, Der Mann Im Stock). Elle a également collaboré avec les chorégraphes Philippe Decouflé (Opticon), Agnès Pancrassin (Longtemps j’ai plongé mes mains dans l’eau) ainsi que Yoann Hourcade (Supernova). Plus récemment, elle collabore avec Ambra Senatore (Partita) et développe son propre travail chorégraphique avec Steven Hervouet.

En 2020, elle intègre la Cie Kokeshi pour une reprise dans Les Joues Roses.