Les Joues Roses

Les Joues Roses : Création Avril 2020

« L’important n’est pas ce que l’on a fait de nous mais ce que l’on fait de ce que l’on a fait de nous » 
Jean-Paul Sartre


La création explorera la généalogie et la notion de racines pour s’interroger sur l’existence : savoir d’où je viens, qui je suis et où je vais, en s’intéressant plus particulièrement aux histoires des femmes. Le spectacle s’inspirera des matriochkas, figurine symbolique de cette histoire générationnelle et du livre « De maman en maman» d’Émilie Vast pour évoquer la filiation.

Mon désir de création est né de mon attirance pour ces poupées, inspirées des Kokeshi du Japon, de forme ovale, épaulée, arrondie vers le haut pour la tête, fuselée vers le bas. Elles ne possèdent ni bras, ni jambes. Ce qui d’une certaine façon les ancre encore plus autour de leur essence, de leur centre, de leur axe corporel.

Ces poupées russes appelées matrioshkas, sont une série de figurines creuses en bois qui s’ouvrent en deux horizontalement, révélant ainsi à l’intérieur une figurine similaire mais de taille plus petite. Cette seconde figurine renferme elle-même une autre figurine, et ainsi de suite. Ces poupées de tailles décroissantes placées les unes à l’intérieur des autres illustrent bien cette notion d’ interdépendance générationnelle.
Enfant, je m’amusais à donner vie à ces multiples femmes que je trouvais fascinantes avec leurs costumes de couleurs vives et leurs dorures majestueuses. Depuis je suis toujours prise par l’envie de les mettre en mouvement et de leur redonner bras et jambes.

Depuis la découverte du livre d’Émilie Vast, De maman en maman en 2016,  je trouve que celui-ci résonne avec la création des Joues Roses. Avec force et simplicité, il aborde cette histoire de filiation, de génération en génération, de maman en maman…
Le dessin délicat d’Émile Vast avec ces poupées russes de plus en plus petites qui changent de tailles, de couleurs et de motifs à chaque page illustre bien le lien intergénérationnel et donne à voir avec ces micro-changements, un caractère bien à soi à ces personnages.
La construction géométrique et la répétition entêtante du texte font écho à notre travail de recherche et notre écriture chorégraphique. La narration s’allège au fil du livre pour faire place à une conclusion qui remet l’enfant au centre de cette longue histoire. Le livre peut se lire comme une litanie emportant le spectateur dans un univers hypnotique.

Quand je suis avec les enfants, que ce soit en regardant ou en manipulant les matrioshkas ou à la lecture du livre, je remarque vivement l’intérêt du tout-petit pour comprendre d’où il vient , pour savoir qui sont les parents de son papa ou de sa maman , de sa grand-mère, etc.
Il me semble qu’il comprend vite qu’il se joue devant lui quelque chose d’important dans lequel il a une place essentielle, les enjeux de la filiation…

Le spectacle Les Joues Roses est un spectacle prévu pour 2 danseuses .
Le spectacle s’adressera au tout public dès 2 ans.
Co-produit par Le Kiosque à Mayenne (53), Scène de Pays dans les Mauges (49) , L’ECAM au Kremlin-Bicêtre (94) , le THV à Saint Barthelemy d’Anjou (49), Pole Sud à Chartre de Bretagne (35)
Soutenu par la Minoterie de Dijon (21) et la Soufflerie à Rezé (44)