Les Joues Roses

Les Joues Roses : Création 2019

Dès 2 ans, pour 2 danseuses et 1 musicienne

Co-produit par Le Kiosque à Mayenne (53), Le Théâtre du Quartier Libre à Ancenis (44), Le Carroi à la Flèche (72).
Recherches de co-production en cours

  • Note d’intention

Les Joues Roses est un spectacle qui traverse les saisons et les siècles.
C’est une forme poétique sur des instants et des minutes de vie partagées.
Une invitation à voyager dans le passé et à s’interroger sur l’existence.

Savoir d’où je viens pour savoir qui je suis ?

D’où je viens ? Où ma grand-mère est-elle née ? Qui était sa mère ? Qui était la mère de sa mère ? Quelle vie a-t-elle vécue ? La généalogie permet de mieux connaître la famille et l’histoire familiale mais aussi de retrouver ses racines, de construire son identité et de tisser des liens intergénérationnels…
La recherche de nos ancêtres sert à comprendre l’histoire, à se comprendre soi-même et à accepter les différences.
On explique très tôt au tout-petit d’où il vient, qui est la maman de son papa, le papa de sa maman, la maman du papa de sa maman, etc.
Dans la création, nous commencerons le travail de recherche avec comme inducteur : les vêtements. Se vêtir et se dévêtir, se cacher, se mettre à nu, être embarrassé d’un vêtement qui nous opprime ou au contraire être libre de ses mouvements.
Nous reviendrons à nos origines et à la mémoire de nos mères et de nos grand-mères. Nous imaginerons rentrer dans ces différentes enveloppes en travaillant la matière chorégraphique autour des gestes, des traits et des habitudes de nos aînés.
Les matriochkas nous rappellent également la fratrie de par leur ressemblance et parce qu’elles sortent du même ventre de la matriona.
La fratrie contribue à forger l’identité. Nous expérimenterons dans la danse toutes formes de relations, des plus fusionnelles aux plus conflictuelles.
À l’image de la poupée russe le spectacle sera coloré, les costumes puiseront dans les traditions en alternant avec des images du quotidien.

Nous souhaiterions que notre fil conducteur soit le livre « De maman en maman » d’Emilie Vast.
Le texte est répétitif et se lit comme une chanson. Chaque poupée se ressemble mais a des dessins différents et une couleur propre à chacune comme un trait de caractère bien à soi.

La compositrice Alice Guerlot Kourouklis travaille sur les textures sonores en traduisant des sensations.
Elle enveloppe ainsi les spectateurs au moyen d’effets stéréo diffus qui accompagnent les notions de réel et d’imaginaire, de douceur et d’étrangeté, d’ambivalence et de légèreté, au travers à la fois des mélodies, des instruments utilisés (guitare électrique, glockenspiel, kalimba, peigne à cheveux, synthétiseur, son de cloches, d’orgue bashet, d’orgue de Cristal, rythmes électroniques), et de la manière dont leur son est traité, à la fois avec leur son naturel, mais aussi « déréalisés », détournés, à l’aide d’effets, de pédales, et de traitements du son, ce qui leur permet de produire une riche palette de sons, et d’impressions.

Dans les Joues Roses,Alice ira puiser ses recherches musicales dans le folklore des balkans et de l’Europe central. Elle utilisera sa voix chantée et parlée avec l’appuis du texte « De maman en maman » d’Emilie Vast. La musique pourra s’apparenter à une litanie.

Cette création va également s’appuyer sur la propre histoire des interprètes
Caroline Cybula est née en France d’une mère polonaise et d’un père franco polonais
Alice Guerlot Kourouklis est née en France d’une mère française et d’un père grec.

Chacune de nous va donc puiser dans son histoire pour nous livrer une danse ou une musique sensible et intime.
Comme dans notre précédent spectacle Plume, la création s’appuie sur un trio, la musique ne précède pas la danse et la danse ne précède pas la musique. Nous tricotons, sculptons l’espace et le temps ensemble.

Chorégraphiquement nous chercherons à rendre vivant l’espace dans lequel nous faisons notre entrée, à en évaluer sa teneur, sa densité et sa poésie.
Nous souhaitons le peupler de gestes précis, incisifs et délicats, puissants et tendres et ainsi embarquer le public, toute génération confondue, dans un voyage intérieur et unique.